le sel,un veritable risque pour notre santé

Publié le par beldewin.over-blog.com


Le sel, un véritable danger pour notre santé !La diminution de la teneur en sel dans l'alimentation doit être réduite de 20% en cinq ans. Ce sont les recommandations données par l'Afssa suite aux résultats exposés lors du congrès " Sel et santé " qui s'est déroulé à Paris les 11 et 12 janvier. Jusqu'à présent, une alimentation à faible teneur en sel n'était conseillée qu'aux personnes souffrant d'hypertension. Mais le congrès " Sel et santé " qui s'est tenu à Paris les 11 et 12 janvier à l'initiative de l'Afssa (L'Association Française pour la Sécurité Sanitaire des Aliments) et de l'Inserm vient de faire changer les choses. La trentaine de spécialistes mondiaux de l'hypertension et des maladies cardiovasculaires rassemblée à ce congrès s'est montrée unanime concernant les méfaits du sel sur l'ensemble de la population, quels que soient les âges.


Les méfaits du sel

Un lien étroit a en effet pu être établi entre une consommation excessive de sel et les complications d’ordre vasculaire, notamment chez les personnes souffrant déjà d’hypertension. On dénote en particulier :

  • Une augmentation systématique de la tension artérielle et une augmentation des fréquences d’hypertension dans la population,

  • Une accentuation de l’ostéoporose : un taux élevé de sel dans le sang favorise en effet, une élimination accrue de calcium dans les urines. Au bout de plusieurs années, cela peut se traduire par une diminution de la densité minérale osseuse et une aggravation de l’ostéoporose.


Pierre Meneton, chercheur à l’Inserm et chargé de coordonner ce congrès, a élaboré un rapport faisant état de la consommation en sel des Français et son impact sur leur santé. Les résultats sont accablants :
Les Français consomment en moyenne 10g de sel par jour, mais 40% d’entre eux en consomment plus de 12g, alors que l’apport recommandé se situe autour de 6g. C’est beaucoup trop !
" Il y a un lien direct entre l’excès de sel dans l’alimentation et l’hypertension artérielle. ", puisque " les gènes qui contrôlent la pression artérielle sont aussi ceux qui régulent la reabsorbtion de sel au niveau des reins " explique P. Meneton.
Et de l’hypertension artérielle aux maladies cardio-vasculaires, il n’y a qu’un pas, qu’une multitude d’études épidémiologiques exposées au cours du congrès " Sel et santé " permet de franchir aisément

Publié dans santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article